20 September 2017 newtone

Les plateformes s’adaptent à la vidéo verticale

Autrefois, on aurait vu cela comme un sacrilège. Mais la démocratisation du smartphone, accompagnée de l’essor des réseaux sociaux, a fortement changé la manière de consommer les vidéos. En effet, les applications mobiles de contenus se sont développées à vitesse grand V. La mobilité est un aspect que tous les marketeurs veulent inclure dans leur production de contenus. Puisque le smartphone est tenu à 94% debout, la verticalité devient indispensable à la bonne visualisation des contenus vidéo. De plus, l’être humain est vertical, ce format permet donc de l’inclure dans sa globalité et de créer un univers autour de l’Humain, plus adapté aux réseaux sociaux.

 

 

Plus de la moitié des contenus vidéo sont désormais consommés sur mobile. La vidéo horizontale est donc peu à peu détrônée par la vidéo verticale, plus adaptée à la lecture sur mobile, notamment du fait de l’utilisation intempestive des applications comme Snapchat ou Instagram qui proposent un format Stories. Il est vrai que Snapchat est l’application qui a démocratisé le format vidéo vertical. Cette application permet de filmer à la fois soi-même, mais aussi ce qu’il y a autour de l’utilisateur. Par ailleurs, ce format facilite le partage sur les réseaux sociaux et suscite un engagement plus fort.

 

Youtube a suivi cette nouvelle tendance en adaptant, sur son application, son lecteur à la vidéo verticale. Fini les bandes noires hideuses sur l’écran ! En effet, la vidéo verticale vient du smartphone pour n’être consommée qu’exclusivement sur smartphone, il faut donc moderniser les plateformes. Nous entrons dans l’ère où vidéos horizontales, carrées et verticales cohabiteront.

 

La startup Vertical a bien compris les enjeux de ce nouveau mouvement. Créée par Valentin Reverdi et Sofyan Boudouni, youtubeur, l’application permet de filmer et publier des contenus uniquement en format vertical. Vertical gère tous les contenus du tournage à la post-production, toujours avec un fil conducteur artistique qui permet d’avoir accès à des contenus uniques sur la plateforme. Vertical se positionne donc plutôt comme un média vidéo mobile plutôt qu’un réseau social.

 

Toutefois, la vidéo verticale comporte quelques limites. Il est difficile d’intégrer un paysage panoramique ou l’image d’une voiture qui parcoure une route. Il faut donc penser à d’autres formats comme la vidéo 360° ou la réalité augmentée.

 

Besoin d’un conseil pour adapter vos contenus aux millenials ?

Envoyez-nous un billet doux !

Tagged: , , , , , , , , , , , ,