Art et digital : quelle est la place de l’IA et des NFT dans le domaine artistique ?

Dernière mise à jour : 15 avr.



Le digital semble prendre de plus en plus de place dans l’art. Les expositions immersives dans l’univers des artistes et les NFT sont-ils un renouveau pour le monde artistique ? Nous en avons discuté avec un vrai passionné d’art. Nicolas Laugero est directeur à l’Icart, école de management et de culture, co-fondateur de Fluctuart, le centre d’art urbain d’exception à Paris et président d’ArtiskikRezo & NLL. Il évoque avec nous les liens entre NFT et art, ainsi que la place de l’IA et du storytelling dans une démarche artistique.



Le storytelling dans la démarche artistique


« Une exposition c’est un peu comme une pièce ou un film », nous confie notre invité. En effet, une bonne exposition raconte une histoire. C’est le storytelling appliqué à l’art et c’est ce qui en fait le succès ! Un parfait exemple est la réussite de l’exposition internationale Lascaux de 2012 et 2013. On ne peut qu’être touché par l’histoire de l’humanité ! C’est un art « précieux », il est « tout ce qui reste de l’humanité ». D’ailleurs, toute notre histoire passée est effectivement racontée par ce que l’art nous a transmis.


Cela n’empêche pas au digital d’entrer dans le monde de l’art, notamment avec les expositions immersives. C’est ce que propose, notamment L’Atelier des Lumières, avec une expérience physique d’œuvres de grands artistes. Vous avez peut-être vous-même assisté à une de leur exposition inspirée par l’univers d’un grand peintre ? C’est une autre manière de découvrir ou redécouvrir l’art et de transmettre des émotions avec une création visuelle et musicale.



Le metaverse va-t-il révolutionner le monde de l’art ?


L’univers virtuel est peu à peu entré dans le domaine de l’art. Les visites virtuelles à 360 ° de musées et de monuments se sont développées, notamment pendant la pandémie. Par ailleurs, depuis quelques années, beaucoup de lieux culturels ont imaginé des visites en réalité augmentée.


C’est désormais l’exposition immersive qui tend à se développer. C’est le cas, par exemple, d’Éternelle Notre-Dame. Et pour en revenir à Lascaux, le musée de la célèbre grotte propose une expérience immersive en réalité virtuelle. Une manière plus ludique de raconter l’histoire de l’homme.


Le metaverse va-t-il encore tout bouleverser ? « On sera sans doute amené à passer du temps en mode immersif », nous dit Nicolas Laugero. Vous êtes prêt pour une expérience artistique avec un casque de réalité virtuelle ? Celle-ci sera sans doute passionnante, à l’image des mondes virtuels imaginés par vos boutiques préférées.


Toutefois, que la technologie soit ou non au cœur d’une exposition, l’essentiel est de conserver les valeurs que l’art porte en lui ainsi que son message. Est-ce vraiment le cas des NFT ?



Les NFT : démarche artistique et place dans le marché de l’art


Vous aussi, vous avez du mal à comprendre comment fonctionnent les NFT ? Grâce à notre invité, vous allez enfin avoir une explication claire. Les NFT représentent « un modèle économique qui s’additionne au marché de l’art actuel. ». Une NFT est une image ou un GIF qui s’achète avec une cryptomonnaie, le plus souvent l’ether.



Vous achetez alors l’œuvre digitale de votre choix sur une plateforme spécialisée comme Superrare avec votre porte-monnaie virtuel. En réalité, vous achetez surtout le droit d’authenticité du NFT. Si un NFT ne peut pas être affiché dans votre salon, quel est son intérêt ?


Vous possédez la certification d’authenticité du NFT dans la blockchain. Dans cette base de données se trouve la trace de la transaction qui authentifie votre achat de l’usage individuel du NFT. L’intérêt est spéculatif, car certains NFT prennent de la valeur. Les revendre permet alors au collectionneur de faire un bénéfice. De plus, un artiste qui vend va pouvoir instaurer un droit de suite et toucher un pourcentage sur toutes les reventes de sa création.


Et l’art dans tout ça, que devient-il ? Malheureusement, la spéculation vide souvent le NFT de son sens artistique. Aujourd’hui, n’importe quelle séquence vidéo ou image peut devenir une NFT.


Néanmoins, certains artistes conservent une démarche artistique. C’est le cas d’Obvious. Il s’agit d’un collectif qui a conçu une IA programmée pour créer elle-même des œuvres d’art. Cette IA analyse des milliers d’images de créations et à partir de ces données crée une nouvelle œuvre. Après avoir vendu sa première toile conçue par l’IA en 2018, Obvious est devenue leader dans le domaine des NFT.




À retenir : Le digital entre dans le domaine artistique de diverses manières. Toute bonne exposition est basée sur une histoire qui peut aussi se raconter de manière immersive. Les expositions en réalité virtuelle sont déjà proposées au grand public. Le metaverse apportera sans doute de nouvelles possibilités dans ce domaine. L’achat de NFT est devenu essentiellement spéculatif. Vous achetez une image authentifiée sur la blockchain qui peut être revendue avec un bénéfice. Seuls certains artistes apportent une véritable démarche artistique dans l’univers des NFT.





Retrouvez l’Entertainment Lab, le podcast 100 % brand entertainment, animé par Alexis Ferrebeuf. Au carrefour des marques, de l’entertainment et des nouveaux médias, New Tone Studio vous emmène dans un monde créatif et inspirant.



34 vues0 commentaire